Galerie Christian Collin

Gravures anciennes et modernes

Révolution française

JAZET Jean-Pierre

JAZET Jean-Pierre

FICHE N° 11493

(Paris 1788 - 1871)

D'après Jacques-Louis David (Paris 1748 - Bruxelles 1825)

Serment du jeu de Paume 

Le 20 juin 1789, les Membres de l'Assemblée nationale se rendant à la salle de leurs Séances à Versailles, trouvèrent ce lieu fermé que l'Assemblée était constituée et se rendit avec les autres députés à la salle du Jeu de Paume de la rue St François où ils jurèrent et entouré de Gardes françaises qui leur en refusèrent l'entrée au nom du Roi. Le président Bailly dressa le procès verbal de ce refus solennellement de ne jamais se séparer tant que la Constitution du Royaume ne serait pas fermement établie. 

Aquatinte

1825

Belle épreuve sur vélin, éditée par Jazet et Thre Vibert, Paris.

L'ouverture des états généraux engendra un litige : face au refus du roi de procéder à un vote par tête - et non par ordre, ce qui aurait donné majorité au Clergé et la Noblesse - le Tiers état se proclama Assemblée Nationale et invita les deux ordres à le rejoindre. Le 20 juin 1789, ils prêtèrent serment dans la salle du jeu de Paume de ne jamais se séparer avant d’avoir rédigé une Constitution. Debout sur une table, le président de l'Assemblée - l'astronome Bailly - lit le texte du serment. Au premier plan, on reconnaît Mirabeau, Grégoire et Barnave.

Dans un climat politique instable et évoluant rapidement, David ne put jamais finir son son Jeu de Paume. On peut cependant imaginer à quoi la toile devait ressembler grâce aux ébauches que David nous a laissées. A la mort du peintre, Jean-Pierre Jazet commémore ce vaste projet dans cette gravure d'interprétation exécutée à l'aquatinte d'après une esquisse. 

Dimensions du feuillet : 720 x 965 mm.

Dimensions au coup de planche : 640 x 850 mm.

Conditions : grandes marges, quelques légères marques et taches d'oxydation éparses dans les marges. 

900 €